Pour visualiser correctement ce blog, utiliser de préférence les navigateurs gratuits Firefox ou Chrome (avec Internet Explorer, certains textes ne s'affichent pas correctement)

jeudi 23 avril 2015

Les élucubrations sympathiques du Victory Club



Le très marseillais Victory Club se passionne pour tout ce qui touche à Sainte-Victoire, en particulier en matière artistique. Animé par l'artiste Jean-Pierre Sauvage, alias Pierre Ravage, cette non-institution se manifeste par toutes sortes de travaux ou happenings sur Cézanne, sa montagne préférée, ou toute création contemporaine centrée sur Sainte-Victoire (film, peinture, vidéo, pastiche, poésie etc.). 
Parmi les trouvailles loufoques, cette idée que Marylin Monroe aurait visité incognito le site (un intellectuel japonais disserte très sérieusement sur la question cf. ce lien) et que cela aurait inspiré à un confiseur opportuniste l'idée de "Dollywood calissons". Ravage en fait des tonnes sur cette intrusion people dans un massif pas vraiment taillé pour les midinettes. Mais, mon Dieu que la montagne est belle avec Marylin au premier plan…
(Information transmise par Béatrice de Germay)


dimanche 19 avril 2015

Fête de la Nature le 21 mai 2015 à Saint-Antonin

Ripisylve du Bayon par temps d'orage


Dans le cadre de la Fête de la Nature  2015, le Grand Site Sainte-Victoire organise une sortie accompagnée par des gardes nature sera organisée le Jeudi 21  mai 2015. Une balade naturaliste se déroulera sur le sentier des ânes, le long de la ripisylve du Bayon et dans les prairies. Ce milieu est si riche que les thèmes abordés iront de la flore aux insectes, du paysage aux activités humaines, des oiseaux à l’agriculture, etc. Comme toujours cet événement est limitées à 20 personnes sur inscription auprès du Grand Site. Le rendez-vous de départ est fixé à 10 heures au parking de la Maison Sainte-Victoire  et le retour aura lieu dans le courant de l’après-midi. Prévoir un pique-nique et un équipement de randonnée correct.
(Information transmise par Christiane Capus, Grand Site Sainte-Victoire, christiane.capus@grandsitesaintevictoire.com)

mercredi 15 avril 2015

Roumavagi 2015, au sommet et un peu plus bas…


Danse au Roumavagi 2014


Le Roumavagi 2015, pèlerinage au Prieuré de Sainte-Victoire aura lieu le dimanche 26 avril 2015. C'est une fête traditionnelle qui reprend le pèlerinage des habitants de Pertuis depuis au moins le XVIème siècle jusqu'à la fin du XIXème siècle, et qui a été reprise par les Amis de Sainte-Victoire depuis 60 ans. Cette édition comportera les temps suivants :

  • Concert "Alceste" (viole de gambe, musique du XVIIème siècle) à partir de 10:00;
  • Messe en provençal à 11:00;
  • Groupe folklorique Lou Roudelet Dei Mielo;
  • Chanteurs des Amis de Sainte-Victoire;
  • Messe au Roumavagi 2014
  • Démonstration de sauvetage en montagne du Grump.

Le gambiste devrait aussi intervenir après la messe. Tous les randonneurs qui peuvent accéder au Prieuré sont bienvenus !

Pour ceux qui ne peuvent monter jusqu'au sommet, un "petit" Roumavagi est organisé à Saint-Antonin, sur la place du village, le jeudi de l'Ascension (14 mai 2015) :

  • Messe en français à 10:30 (Père Lalanne et Père Julien Boury);
  • Concert par le groupe provençal la Belugo de Puericard;
  • Bénédiction de tous ceux qui travaillent et habitent dans le massif;
  • Apéritif offert par la mairie de Saint-Antonin, suivi d'un repas tiré des sacs…);
  • Fête de l'Ascension 2014 à St-Antonin
  • Parking possible après la maison Sainte-Victoire.

Tout le monde est également bienvenu !

(Information transmise à la demande des Amis de Sainte Victoire et de la paroisse des Chrétiens de Sainte-Victoire)

mercredi 1 avril 2015

L'incendie de 1989 : 25 ans après


Un recueil récent de l'ASV à partir de photos personnelles permet de comparer, sur une quarantaine de lieux, l'état de la végétation de Sainte-Victoire entre 1989 et 2015. Ce document est téléchargeable sur ce lien : "Sainte-Victoire, le feu et le paysage, 1989-2015", en étant patient (il s'agit d'un fichier PDF de 18 Mo; il est conseillé de le télécharger, plutôt que de le consulter en ligne, pour une meilleure fluidité).

Ce que montre ce travail (limité au plateau de Saint-Antonin) est intéressant dans la perspective de la mise à jour de la procédure Natura 2000, qui entend gérer les espaces naturels au mieux de leur conservation et du développement de la biodiversité. Pour retrouver les points de prise de vue de 1989, il a fallu parcourir des dizaines de kilomètres dans les garrigues et forêts du versant sud, ce qui a permis, par comparaison, d'observer l'évolution du milieu :

    Untinos et 2 Aiguilles, fin 1989
  • La végétation du massif de Sainte-Victoire s'est largement reconstituée, une génération après le gigantesque feu du 28 août 1989. Certes la forêt n'est pas encore très haute –tout au plus une dizaine de mètres dans les pinèdes les plus favorisées-, mais sa densité atteint souvent des niveaux dangereux dans les anciens couloirs à feu.
  • Le paysage a évolué, bien sûr, il s'est un peu fermé dans les perspectives proches (taillis ou pinède parfois dense), mais les vues lointaines n'ont guère changé.
  • Untinos et 2 Aiguilles, mars 2015
  • Très souvent, après la pousse du pin d'Alep, espèce pionnière, on observe en sous-bois la présence d'essences plus intéressantes, chêne blanc, chêne vert, laurier tin, genêt nain, chèvrefeuille buisson etc. Mais le pin d'Alep ne cesse de produire des graines et doit donc être sérieusement éclairci dès que l'état du sol le permet. C'est souvent le moment de sélectionner les arbres, de les ébrancher, de broyer, de créer de nouvelles fascines ou talus qui serviront de réceptacle pour les graines opportunistes, de boucher avec des branches les sentiers trop verticaux souvent créés par les sangliers, éventuellement de planter des essences résistantes dans de petites stations à présent protégées et dotées d'un sol suffisant.

L'ASV est ouverte à présenter ce travail et ses réflexions, à le compléter par de nouvelles prises de vue comparées (manque en particulier l'état du massif avant 1989), à envisager d'éventuelles expositions des originaux photographiques collectés. Une grande partie des pratiquants du massif n'était pas née au moment de l'incendie…

(Bénédict de Saint-Laurent, ASV)